Des brocolis poussent au premier plan, dans un environnement très urbain. À l'arrière, des voitures sont stationnées devant un bâtiment et un ruban orange bloque l'accès, avec une pancarte indiquant "Trottoir barré".

23 avril 2020

Les crises ont pour effet de stimuler l’imagination et la recherche de solution. La crise actuelle n’est pas différente : elle offre un terreau fertile pour repenser notre lien à l’agriculture et pour renforcer notre autonomie alimentaire. Discussion avec Jean-Philippe Vermette, du Laboratoire sur l’agriculture urbaine.  |  La pandémie de coronavirus souligne les faiblesses de notre système alimentaire, fondé sur l’externalisation des enjeux environnementaux et sociaux. Et si on en profitait pour rouvrir le débat public, remettre de l’avant une agriculture de proximité écologique et faire de l’alimentation une réelle préoccupation sociale? Dans cet épisode, on réfléchit à l’impact qu’aura la crise sur notre système alimentaire et sur celui que pourrait avoir l’agriculture urbaine, en tant que solution multifonctionnelle, afin d’améliorer la résilience de nos villes.

 

Capsule Découverte : Losæter

______

Liens :

Laboratoire sur l’agriculture urbaine

La Centrale agricole

Marché solidaire Frontenac

Carrefour alimentaire Centre-Sud

Notre petit texte sur l’agriculture urbaine en temps de crise

L’article de Jean-Philippe dans Le Devoir

L’article de Jean-Martin Fortier dans La Presse

« Retour aux épisodes